samedi 15 avril 2017

Colloque "Authentique Artifice", UdeM, 18-21 mai 2017


Avec le beau temps, s'annonce ma communication au Colloque Authentique Artifice.
Je présente le 21 mai entre 10 h et midi.

Vous pouvez consulter le programme ici

Ma communication s'intitule "L'immédiation, une notion inclusive et transdisciplinaire".


RÉSUMÉ


Comment la notion d’immédiation éclaire-t-elle l’expérience d’une œuvre, immersive, interactive, performative ou climatique ?

Réunissant à la fois présence et effets de présence, ici et ailleurs, transparence et opacité, la notion d’« im-médiation » (Massumi, Manning, Murphy,Thain) fournit une alternative théorique aux oppositions entre médiation (Davallon) et immédiateté, représentation et présentation. En effet, avec « la fin du monopole du régime représentationnel dans les arts, au courant du XXe siècle, le développement de la pensée intermédiale et la poussée performative, qui marquent le tournant du XXIe, remettent en cause tous ces concepts et leurs fondements idéologiques.» (Authentique Artifice, UdeM, été 2016).


Pour Massumi, l’immédiation consiste en une “immediate in-bracing [...that] has more to do with complex field effects, and their wave-like amplification and propagation, than with point-to-point transmissions.” (Massumi 2015, p. 115). Il s’agit d’une relationnalité complexe à explorer. Plus précisément, l’« immédiation » permet de nommer le phénomène d’émergence associé à l’écologie de l’expérience esthétique. Ainsi l’expérience d’une œuvre repose sur l’attraction en une constellation de dimensions matérielles, technologiques et spatio-temporelles, physiques, affectives et intellectuelles. Sur le coup, cette immédiation fonde un événement compact dont il est possible d’abstraire les dimensions marquantes. Selon le contexte, elle s’alimente de diverses notions interdisciplinaires telles que médiation, médiatisation, remédiation, immédiateté (transparent immediacy), hypermédialité (hypermediacy) (Bolter et Grusin) et prémédiation (Grusin).

À suivre....


Aucun commentaire: